Pourquoi Konica?

Le succès surprenant des appareils numériques ces dernières années a entraîné une dégringolade des prix de tout ce qui est lié à la photographie argentique. Ceci met à la portée de tout le monde des boîtiers et des objectifs de qualité qui, il y a encore 20 ans, étaient simplement hors de prix. Ceci est vrai pour l’équipement de tous les fabricants de l’époque, mais dans le cas de Konica, marque dont les mérites sont relativement peu connus en Frence, le rapport qualité/prix est inégalé. On peut aisément aujourd’hui se procurer un des meileeurs boîtiers Konica avec trois superbes objectifs Hexanon, le tout à l’état neuf, pour la moitié du prix d’un objectif AF contemporain des plus rudimentaires !


Picture 2


Konica, la plus vieille société photographique japonaise (depuis 1873), était un des plus grands fabricants mondiaux de matériel photographique il y a quelques années encore. En tant que fabricant d’appareils, Konica est à l’origine d’un grand nombre d’innovations techniques clés. On peut même dire que le rôle joué par cette société au stade initial du développement de la technologie photographique était tellement important, que les appareils photo actuels ne seraient sans doute pas aussi avancés sans ses accomplissements. Les plus importantes « premières mondiales » Konica dans le domaine 35mm sont :

Dans le domaine reflex 35mm :

– 1er reflex 35mm avec obturateur plan focal à lamelles métalliques (Konica F, 1960)
– 1er reflex 35mm avec une vitesse d’obturation de 1/2000s (Konica F, 1960)
– 1er reflex 35mm avec obturteur plan focal à exposition entièrement automatisée (Auto-Reflex, 1965)
– 1er reflex 35mm avec obturteur plan focal à exposition automatique et mesure TTL (Autoreflex T, 1968)
– 1er reflex 35mm avec auto chargement et auto avancement du film (FS-1, 1978)
– 1er reflex 35mm avec codage DX (TC-X, 1985)

Dans les autres domaines :

– 1er appareil reflex bi-objectif avec objectifs interhangeables (Tele-Koniflex, 1956)
– 1er appareil 35mm avec exposition automatique (AE) au CdS (Konica Auto S, 1963)
– 1er appareil reflex moyen format avec exposition automatique (prototype Konica SF, 1967)
– 1er reflex de format 4,5mm x 6mm (prototype Konica SF, 1967)
– 1er appareil 35mm compact avec flash incorporé et fonction AE (C35EF, 1975)
– 1er appareil 35mm avec mise au point automatique (C35 AF, 1977)

Picture 3


Malgré le caractère souvent innovateur de ses appareils, Konica n’a conquis qu’une petite part du marché, et son volume de ventes est resté loin derrière celui de ses concurrents principaux, comme Canon, Nikon et Pentax. En fait, Konica n’a jamais eu les moyens qui lui auraient permis de déplacer (comme l’ont fait ses concurrents dans les années 1970) sa production vers des pays où les coûts de main d’oeuvre et d’exploitation étaient moins élevés qu’au Japon, ou de mettre au point son propre appareil reflex AF dans les années 1980. Pour la même raison, la gamme d’appareils Konica était plus modeste que celle de ses concurrents, son réseau de distribution était moins développé et ses efforts de promotion n’avaient pas l’envergure, ni l’agressivité, des campagnes de marketing des autres fabricants.

Les reflex Konica ont toutefois fait leurs preuves et continuent de fonctionner, plus de 20 ans après la production des derniers modèles, avec précision et fiabilité. Cela est vrai surtout pour les premiers modèles mécaniques Autoreflex, qui sont des appareils pratiquement indestructibles et se portent souvent mieux que ceux de la concurrence de l’époque. Les modèles électroniques ne sont pas d’une construction aussi robuste mais ils ont, eux aussi, démontré leur solidité et fiabilité.

Cela dit, l’atout principal du système Konica est qu’il donne accès à une optique superbe : les objectifs Hexanon AR. Leur qualité de fabrication, tant du point de vue optique que mécanique, est du tout premier ordre. Les objectifs Hexanon tiennent souvent tête même aux objectifs élaborés de nos jours à l’aide de systèmes numériques les plus sophistiqués. En fait, il vaut la peine de se procurer un boîtier Konica à la seule fin de pouvoir utiliser les objectifs Hexanon, dont la qualité est légendaire.

Picture 4

Picture 10