Un peu d’histoire

Konica était le plus ancien fabricant de matériaux photographiques et d’appareils photo japonais. La société a été fondée en 1873 par Rokusaburo Sugiura, pharmacien de Tokyo qui décide de se lancer dans le commerce de matériaux de photographie. La société Konica a connu ses meilleures années en tant que fabricant d’appareils photographiques de 1950 à 1985 environ.

A partir de 1948, la compagnie a produit un nombre d’excellents appareils télémétriques 35mm et, à partir de 1960, sa propre gamme d’appareils reflex 35mm. Malgré quelques modèles électroniques réussis, Konica n’arrive pas à maintenir le pas lors de la transition, dans les années 1980, vers la mise au point automatique et se laisse devancer par ses principaux concurrents.

Picture 5
Publicité Konica de la fin des années 1960

Les fans de Konica ont bien regretté de voir la société abandonner le marché des appareils reflex à partir de 1987, pour se concentrer sur les appareils peu inspirants de type « Idiotenkamera », comme disent nos amis allemands et de la photo P&S (point and shoot). Les seules exceptions au tableau étaient les excellents télémétriques Hexar.

La fusion avec Minolta en août 2003 en a surpris plusieurs, bien qu’elle s’inscrivait dans la logique de la consolidation des marchés et des entreprises. Pour quelques années, il a été possible de croire que Konica-Minolta (sic!) se maintiendrait en tant que joueur de poids sur le marché de la photo numérique avec ses nouveaux appareils, dont la plupart étaient très réussis. Toutefois, ces appareils ont été commercialisés un peu trop tard pour pouvoir redresser la condition financière de la société qui annonce, en janvier 2006, son retrait du monde de la photographie. Sic transit gloria mundi.

Picture 10