Auto-Reflex (1965)

Picture 1 Picture 4

L’Auto-Reflex, un engin d’aspect un peu insolite, est le premier appareil de la série Autoreflex et le premier reflex Konica de monture « AR ». Son introduction en 1965 fait sensation, car c’est le premier reflex 35mm au monde à offrir l’exposition automatique. Certains concurrents ont mis dix ans de plus pour en arriver là. L’exposition se fait avec priorité à l’obturateur – un Copal Square S à course verticale (de 1 à 1/1000s, avec synchro flash à 1/125s). La mesure de la lumière se fait automatiquement à l’aide d’une cellule CdS montée sur le boîtier et couplée au diaphragme. Ce système d’exposition automatique date de 1962 et a été employé en premier lieu sur un nombre d’appareil télémetriques.

L'appareil est aussi muni d'un dispositif de verrouillage d'exposition : Le fait de presser partiellement le déclencheur a comme effet de bloquer l'aiguille du posemètre à l'exposition désirée. Le déclencheur a une course assez longue, ce qui plait à certains, mais moins aux autres. Ce mécanisme a été perfectionné dans les deux modèles reflex ultérieurs, dans lesquels la course du déclencheur a été réduite.

Cet appareil a également une fonction unique en son genre: il suffit d’actionner un petit levier sur le boîtier de l’appareil pour passer du mode 24x36mm au mode 18x24mm (mi-cadre). Avec une pellicule 36 poses, on peut donc prendre 72 photos. De plus, il est possible de le faire, ainsi que de revenir au mode normal, autant de fois que l’on veut, et au beau milieu de la pellicule. Cet appareil reste, jusqu’à nos jours, le seul reflex 35mm avec une telle fonction.

C’est un appareil d’une finition très soignée et d’une conception bien pensée (il possède même une petite lucarne opaque sur le dessus du boîtier laissant entrer la lumière ambiante pour illuminer l’échelle des diaphragmes dans le viseur). Commercialisé sous le nom d’Autorex au Japon et en tant que Revue Auto-Reflex en Allemagne, il existe en version chrome (surtout) et noire (plutôt rare). Le nom initial, vite abandonné, de cet appareil était Auto S Reflex.

Traits caractéristiques :
a) Manivelle de rembobinage avec engrenage, commutateur du posemètre et lucarne.
b) Barillet de vitesses sur le devant du boîtier avec la cellule et une commande prioritaire.
c) Levier de sélection de mode plein ou mi-cadre, compteur, et déclencheur.

Picture 3

Variations :
Auto-Reflex P (1966). Même appareil que le précédent, mais sans cellule et donc, sans exposition automatique. Commercialisé sous le nom d’Autorex P au Japon et en tant que Revue SP en Allemagne.

Picture 10