Autoreflex T2 (1970)

Picture 1 Picture 2

Deuxième version de l’Autoreflex T, introduite en 1970. Bien que l’appellation inscrite sur le boîtier reste toujours Autoreflex T, il s’agit d’une version modifiée, appelée T2 par la société Konica elle-même. Comme, au premier abord, les différences ne sont pas évidentes, les deux reflex sont souvent confondus. C’est surtout cet appareil qui a fait le renom de Konica dans le domaine reflex.

Le commutateur du posemètre, placé sur l’arrière du boîtier à gauche du viseur sur l’Autoreflex T, est déplacé vers le collet de verrouillage du déclencheur dans le cas du T2. De plus, la commande de priorité à la base du barillet de vitesses a été éliminée. Ce sont les différences les plus apparentes entre l’ancien modèle et le nouveau. L’Autoreflex T2 a aussi un déclencheur dont la course est plus courte et l’opération plus régulière et ses vitesses d’obturation sont affichées dans le viseur. Mais les différences les plus importantes entre le T et le T2 sont un système de mesure de la lumière plus fiable et un viseur plus lumineux.

L’Autoreflex T2 (et T) est un appareil très solidement conçu et fiable. Même de nos jours, cet appareil reste en usage fréquent et c’est un des reflex Konica les plus courants. Il semble présent à tout moment sur les sites d’enchères et coûte très peu. Il existe en version chrome (plus commune) et noire. Vendu au Japon sous le nom de New FTA II.

Traits caractéristiques :
a) Déclencheur avec collet et barillet des vitesses à rang de cannelures double
b) Testeur de piles au-dessous du boîtier (l’Autoreflex T en a un identique)
c) Déclencheur avec collet de verrouillage incorporant un commutateur du posemètre

Picture 3

Variations :
1. Autoreflex A2 (1971) Même appareil que l’Autoreflex T2, mais sans retardateur, sans testeur de profondeur de champ, sans relevage du miroir, sans affichage de vitesses d’obturation dans le viseur, et sans commutateur de posemètre. Sa vitesse d’obturation maximale est 1/500s. Appareil presque identique à l’Autoreflex A.
2. Autoreflex A1000 (1972) Version de l’Autoreflex A2 avec une vitesse d’obturation maximale de 1/1000s.

Picture 10