Koni-Omega

J’utilise ici le nom de Koni-Omega pour représenter une lignée d’appareils fabriqués entre 1964 et 1975. Les noms de ces appareils varient un peu mais ils partagent tous les traits principaux décrits ici et pour lesquels j’ai décidé de mentionner le Koni-Omega sur mon site. Les détails techniques propres à tous ces modèles peuvent être explorés en profondeur sur le site de Peter Lanczak, qui a créé le meilleur site dédié à ces appareils sur le web. De plus, une grande quantité d’informations sur ce site sont en français (hourra!!).

A première vue, le Koni-Omega ressemble à un appareil à rayons X portable. Il n’en est rien pourtant, car c’est un appareil télémétrique moyen format 6 x 7 pour film 120 ou 220, avec des objectifs et des dos pour film interchangeables. Il a été conçu en tant qu’appareil de presse, d’où son aspect un peu déconcertant et sa construction extrêmement robuste. Mais le domaine dans lequel il a connu ses plus grands succès est la photo de mariage. Ces succès sont dus à son obturateur silencieux et à la haute qualité optique de ses objectifs, qui sont le côté le plus fort de tout système.

Picture 3
Photo reproduite avec l’aimable autorisation de Marco Badot

Le Koni-Omega est muni d’un levier de chargement et d’avancement qui fonctionne un peu comme un verrou de fusil qu’on retire et qu’on enfonce rapidement. Cela produit, bien sûr, un bruit caractéristique qui a dû en faire sursauter plus d’un. A vrai dire, j’ai peine à comprendre comment cet engin aît pu connaître un tel succès dans la photo de mariage.

Le Koni-Omega peut accueillir 4 objectifs différents. Ce sont les 58mm f5,6, le 90mm f3,5, le 135mm, et le 180mm f4,5. Tous ces objectifs sont pourvus d’un obturateur central avec synchro flash M et X et dont les vitesses vont de 1s à 1/500s + B. La mise au point se fait par un grand mollet qui assure le va et vient de l’objectif entier grâce à un mécanisme de crémaillère. Le viseur du Koni-Omega est très grand et clair. Il possède des cadres mobiles pour corriger les erreurs de parallaxe. La qualité optique des images produites par le système Koni-Omega est comparable à celle de Rollei ou de Hasselblad.

Le Koni-Omega est un appareil auquel il faut s’habituer, tellement il est différent. Il est très robuste et lourd. Il est aussi d’une conception intelligente et a un grand nombre de dispositifs de sécurité (sans glissière en place, on ne peut ni changer de dos, ni changer d’objectif, ni prendre de photos). Le point faible du système est qu’avec le temps les dos pour film développent parfois des problèmes d’espacement. Par contre, son prix est une fraction de celui des autres systèmes moyen format.

Picture 10