Koniflex (1952)

Le Koniflex est un appareil bi-objectif 6x6 fabriqué par Konica dans les années 1950. Il en existe deux versions principales, appelées communément le Koniflex I (1952 à 1954) et le Koniflex II, (1954 à 1956), bien que l’appellation sur le boîtier reste la même pour les deux versions. A vrai dire, ces modèles se ressemblent à tel point qu’on peut aisément parler d’un seul et même appareil, auquel la société Konica n’a fait qu’apporter des petites améliorations. Les petites améliorations apportées à l’appareil au cours des années incluent des baffles pour limiter les reflets lumineux, un dispositif empêchant les doubles expositions accidentelles (avec débrayage possible), une meilleure fermeture du boîtier, et une fiche PC pour flash.

Picture 2
Reproduit avec l’aimable autorisation de Saito Yoshihiko

De son apparence extérieure, le Koniflex ressemble à un bi-objectif typique, dont des douzaines ont été produits par des fabricants tels que Minolta, Rollei, Yashica, etc. Il se discerne par ses objectifs qui ont une focale de 85mm, ce qui est un peu plus long que la focale habituelle de 75mm à 80mm pour ce genre d’appareil. L’objectif de prise de vue est un Hexanon f3,5 de cinq éléments en trois groupes. Cet objectif comporte un obturateur Seikosha-Rapid, dont les vitesses vont de 1s à 1/400s + B. L’objectif de visée, par contre, a une ouverture de diaphragme de f3,0, ce qui permet une luminosité accrue sur le verre dépoli. Ceci, ainsi qu’une grosse loupe amovible sur le viseur poitrine, rendent la mise au point plus aisée.

L’avancement du film sur le Koniflex (tant pour pellicule de format 120 que 620, ce qui est inhabituel), s’opère de façon semi-automatique. Il suffit d’aligner le repère de départ sur deux points rouges, fermer le boîtier, et tourner le bouton d’avancement pour advancer le film jusqu’à ce que le chiffre « 1 » apparaisse dans le petit judas sur la gauche du boîtier. Suivant l’armement et le déclenchement de l’obturateur, on presse le bouton à l’intérieur du bouton d’avancement, et on avance jusqu’à ce que la course de la pellicule s’arrête alors que le chiffre « 2 » apparaît dans le judas, etc.

Il existe aussi une version rarissime du Koniflex, appelée le Tele-Koniflex. Cet appareil, datant de 1955, a été vendu avec deux objectifs auxiliaires (le Hexanon 135/4.5 pour la prise de vue et le Tele-Hexar 135/4 pour la visée) destinés à être montés sur les objectifs principaux, pour donner à l’appareil une focale de 135mm. Le Koniflex est le seul appareil bi-objectif que Konica ait jamais introduit. La société en a fabriqué près de 13,000 exemplaires. Le nom Koniflex a été repris en 1957 pour le prototype de son premier appareil reflex 35mm, qui est devenu le Konica F.

En 1956, la société a introduit une version du Koniflex avec objectifs interchangeables (85mm et 135mm). Appelé Tele-Koniflex, c'était pour plusieurs années le seul reflex bi-objectif de la sorte.

Picture 10