Konica C35 AF

Picture 4
Image reproduite du site web Konica Minolta

Le Konica C35 AF doit sa présence sur mon site à des raisons purement historiques. Après tout, c’est un appareil « point and shoot » en plastic qui, à première vue, ne présente rien qui serait hors du commun : c’est un télémétrique avec un objectif Hexanon 38mm f2,8 à ouverture de diaphragme fixe, un flash incorporé, un système d’exposition automatique et trois vitesses programmées (1/60s, 1/125s et 1/250s). Et pourtant... il a un trait révolutionnaire : introduit en novembre 1977, c’est le premier appareil 35mm de production doté d’un système de mise au point automatique.

Ce système s’appuie sur le système AF « Visitronic » mis au point par la société Honeywell. C’est un système dit « passif » contrairement aux systèmes AF « actifs » introduits plus tard. Ce système agit par triangulation, c’est-à-dire en mesurant l’angle entre deux faisceaux micro-ondes émis et captés par deux détecteurs couplés et réglant la mise au point en fonction de l’angle mesuré. Le principe est semblable à celui de la mise au point dans les télémètres optiques.

L’appareil possède aussi un système de gestion du flash qui ressemble à celui du Konica Auto S3 décrit plus haut, à trois différences près : Premièrement et surtout, c’est le dispositif AF qui assure la gestion du flash; deuxièmement, le nombre guide du flash incorporé est fixé à 14; et troisièmement, l’exposition désirée est obtenue en variant la vitesse d’obturation et non pas le diaphragme, qui est fixé à f2.8 sur cet appareil.

Le viseur du Konica C35 AF ressemble à celui du Konica Auto S3 par sa clarté. Il possède également le même cadre lumineux, la même marque de correction de parallaxe, un indicateur de sous exposition et un indicateur rectangulaire de mise au point.

Picture 10