Konica Auto S2 (1965)

Le Konica Auto S2, introduit en 1965, fait partie de la famille des gros télémétriques Konica de la série « S », dont le premier a été introduit en 1959 et le dernier en 1967. De cette série, le Konica Auto S2 est le plus commun et sans doute le plus abouti. Il est célèbre pour son objectif très net, il peut être utilisé manuellement (malgré son nom) et il a un viseur très lumineux. Bon nombre de photographes, surtout les adeptes de la « street photography » lui vouent un véritable culte.

Comme l’indique le diagramme optique de type Planar qui illustre la boîte dans laquelle le Konica Auto S2 était livré, l’atout principal de l’appareil est son objectif Hexanon 45mm f1,8. Cet objectif est célèbre pour son piqué et son contraste délicat et produit des images d’une plasticité incomparable. L’objectif est muni d’une échelle de profondeur de champ, d’un indice IR et d’un pare-soleil rétractable.

Picture 1
Reproduit avec l’aimable autorisation de Krzysztof Tralewski.

Le viseur du Konica Auto S2 ressemble un peu à celui des Leicas. Il est très grand et bien illuminé. Lors de la mise au point, le cadre lumineux dans le viseur se déplace afin de corriger les erreurs de parallaxe et les changements d’angle de champ. Une échelle des diaphragmes se trouve sur le bord supérieur du cadre. La mise au point est facilitée par un champ de télémètre bien visible, très clair et avec un bon contraste.

Le Konica Auto S2 est muni d’un obturateur Copal SVA avec vitesses allant de 1s à 1/500s + B. L’obturateur è peine audible du Konica Auto S2 lui aurait donné une discrétion très poussée, si ce n’était pour le levier d’armement dont l’actionnement produit un bruit semblable à celui d’un ancien réveil matin à ressort quand on le remonte. L’appareil est également doté d’un retardateur.

La cellule CdS du posemètre est fixée au dessus de la lentille frontale, sur le fût de l’objectif. Ses indications sont visibles en haut du cadre dans le viseur ainsi que sur le dessus du boîtier. L’exposition automatique se fait en mode priorité à l’obturateur. La plage des sensibilités du Konica Auto S2 va de 25 à 400 ISO en mode automatique, bien qu’il soit possible de dépasser ces bornes en mode manuel. L’appareil est également équipé d’un dispositif de verrouillage d’exposition.

Le Konica Auto S2 est construit comme un tank. Ses dimensions et son poids sont comparables à ceux du Yashica Electro 35 et des premiers Canonets. Il est très commun et son prix quasiment dérisoire le met à la portée de tous.

Picture 10